Retour en page d'accueil
Plan du site
contactez-nous
Accueil

Publications


  • AGRIPOL

    • Ouvrages

      • Les avis des cotonculteurs sur les reformes des filières cotonnières africaines

        (JPG)(JPG)

        Le pôle d’enda diapol en charge des questions liées à l’agriculture, Agripol, a axé une partie de ses activités sur les problématiques liées au développement durable de la filière coton en Afrique de l’Ouest et du Centre (AOC). Culture de premier plan dans une trentaine de pays Africains, le coton a longtemps occupé une place importante dans le développement des pays africains d’une part, et dans la sécurisation de revenus monétaires pour des millions d’agriculteurs installés dans les zones de production d’autre part.

        Cependant, la baisse continue et soutenue des cours mondiaux des produits agricoles notamment celle du coton, a plongé les filières cotonnières africaines dans une situation de crise qui perdure. Afin d’y parer, les pays producteurs de coton qui, pour la plupart, dépendent des ressources financières issues de l’exportation du coton ont initié une série de réformes. Ainsi, sous l’impulsion des institutions de Bretton Woods (FMI, BM), des réformes institutionnelles (Libéralisation/Privatisation) ont été entreprises par les pays cotonniers pour assainir leur secteur cotonnier et partant rendre plus compétitive la culture du coton. Malheureusement les principaux acteurs, à savoir les cotonculteurs n’étaient pas toujours associés à ces processus de réformes.

        Enda diapol dont l’une des missions est d’amener l’ensemble des acteurs du développement notamment ceux à la base, à maitriser tous les enjeux et défis liés à leur environnement immédiat, s’est intéressée à capitaliser les processus des réformes entreprises ou en voie de l’être dans douze pays membres de l’AProCA. L’objectif était de recueillir les avis des cotonculteurs sur les réformes en cours et/ou à venir dans les filières cotonnières de leurs pays respectifs. Il s’est s’agit pour enda diapol de faire ressortir les expériences paysannes issues des politiques de libéralisation des filières cotonnières afin de contribuer à la sensibilisation et à l’information des producteurs de coton sur la conduite du processus de libéralisation et de privatisation des filières cotonnières africaines. Ceci, avec comme objectif final de jeter les bases d’une dynamique d’échanges entre les producteurs, afin de permettre à ceux-ci de jouer pleinement leur rôle et d’occuper une place de choix dans les filières cotonnières libéralisées. Cet exercice de concertation reste la vocation première du pôle Agripol à savoir l’élaboration et la définition "de politiques concertées pour une agriculture durable en Afrique de l’Ouest ".

        Aussi, en recueillant les avis de ces acteurs "clés" du secteur cotonnier, enda prospectives dialogues politiques à travers Agripol, espère fournir aux cotonculteurs des pays africains des outils d’analyse et des informations pertinentes afin de leur permettre de mieux se préparer aux réformes à venir, devenues inévitables dans le contexte actuel d’évolution des filières cotonnières africaines. Ces outils sous forme de supports audio et papier ont été édités dans un langage accessible afin de permettre une meilleure appropriation au niveau des producteurs.

        Télécharger les notes synthétiques réalisées par binôme de pays sur les reformes des filières cotonnières africaines :
        - Bénin/Ghana version française et anglaise
        - Cameroun/Burkina Faso version française et anglaise et la version audio sur la libéralisation de ces filières cotonnières et la fixation du prix dans ces pays
        - Guinée/Sénégal version française et anglaise
        - Mali/Gambie version française et anglaise et la version audio sur la libéralisation de ces filières cotonnières et la fixation du prix dans ces pays
        - Tchad/Cameroun versions française et anglaise
        - Côte d’Ivoire/Togo (jaquette des cassettes audio) en français recto/verso puis en anglais recto/verso

        Les versions audio des différents avis recueillis seront très prochainement téléchargeable à partir du site www.endadiapol.org. Cependant vous pouvez vous les procurer au siège d’enda diapol : Sacré Cœur, Transition4,Villa N°8773 ; Tél. : 33.825.36.20


        Télécharger