Retour en page d'accueil
Plan du site
contactez-nous
Accueil > LES PÔLES

Programme Participation politique et Citoyenneté : Description de l’action

A travers des actions de portée citoyenne, Enda Diapol vise à consolider les organisations de la société civile afin de renforcer la citoyenneté, la bonne gouvernance politique et la démocratie au Sénégal.

Objectifs


L’action s’inscrit dans la pratique actuelle en matière d’observation électorale des démocraties nouvelles et/ou restaurées, destinée à créer les conditions juridiques et politiques nécessaires pour instaurer la confiance et la paix civile à travers des élections libres, honnêtes et démocratiques.

Un intérêt particulier est porté aux citoyens dans ce processus, pour qu’ils puissent jouer effectivement le rôle qui est le leur dans tout système de démocratie représentative, comme le Sénégal, à mandat non impératif . Aussi sera-t-il question d’œuvrer aux conditions de possibilité d’un scrutin présidentiel libre, honnête et démocratique au Sénégal.

A la faveur de l’appel à propositions « Appui aux ANE dans le domaine de la gouvernance politique et économique » de la Délégation de l’Union européenne au Sénégal (Allocations Sénégal 2011), Enda Tiers-Monde /Diapol en partenariat avec la Plateforme des acteurs non Etatiques (PfAnE) bénéficient d’une subvention pour la mise en œuvre d’un Projet de 18 mois intitulé « Action citoyenne pour des pratiques électorales transparentes, justes, équitables et démocratiques ».

Cette action, d’envergure nationale, est en prolongement du « Programme de mobilisation citoyenne pour une participation massive et un suivi actif du processus électoral » (soutenu par OSIWA).

o Description des activités proposées et leur interrelation

1/ Recherche-Action sur les connaissances, attitudes et pratiques (C. A. P.) : Elle consiste à étudier de façon fine les connaissances, attitudes et comportements des citoyens-électeurs afin de définir leurs besoins d’éducation électorale. 2/ Campagne d’information et de sensibilisation des électeurs : Sur la base des résultats de l’étude CAP, il sera mené des sessions d’information et sensibilisation à travers la production et la diffusion de spots, des concerts pédagogiques et la vulgarisation des droits et devoirs des citoyens en matière électorale sous la forme d’un guide illustré de l’électeur. 3/ Création et animation d’une interface E-citoyen : Ce site web 2 permettra de mettre à la disposition des électeurs toutes les informations majeures sur l’administration des scrutins. 4/ Atelier national sur la veille et le contrôle citoyen des élections : Il constitue un moment d’échange sur les techniques et les mécanismes d’observation non partisane des élections et de mise en place des observatoires régionaux. 5/ Animation des observatoires régionaux sur la veille et le contrôle des opérations électorales : Les observateurs régionaux suivent les différentes phases électorales par la recension des nœuds problématiques et des manquements au droit électoral, et interpellent l’opinion et les parties aux scrutins sur ces manquements via les médias et les rapports circonstanciés (pré-électoral, électoral, post-électoral). 6/ Atelier de renforcement de capacités des femmes politiques : Une cinquantaine de femmes politiques seront formées sur le leadership et la communication publique, politique en vue de renforcer leur place au sein des formations politiques et les institutions démocratiques (Assemblée nationale et Senat). 7/ Organisation de sessions de suivi-accompagnement : Les femmes formées bénéficieront de 5 séances d’accompagnement pour peaufiner leurs stratégies de communication et de proposition politique. 8/ Accompagnement technique des femmes élues dans le travail parlementaire : Il consiste à appuyer techniquement les femmes dans l’exercice de leur mandat de parlementaire. 9/ Capitalisation et évaluation : Il s’agit ici de dégager les enseignements majeurs de la mise en œuvre opérationnelle du projet aux plans technique, organisationnel, et financier.


Haut de page


Page précédente