Retour en page d'accueil
Plan du site
contactez-nous
Accueil > 31.GOUVERNANCE POLITIQUE, CITOYENNETE ET COHESION SOCIALE

Lancement du projet « Participation politique des jeunes et des femmes aux élections locales (2014) »

Un projet intitulé « Participation politique des jeunes et des femmes aux élections locales (2014) » vient de voir le jour. La cérémonie de lancement a eu lieu lundi 10 mars 2014 au Siège d’enda tiers monde à Dakar. Le projet financé par OXFAM est déroulé par un consortium composé des ONG AFARD, AKAD, CASADES, ENDA DIAPOL, JED et LA LUMIERE.


 

Ledit projet entend participer au renforcement de l’équité de genre par la promotion de la participation politique des femmes et des jeunes lors des élections locales de 2014 au Sénégal dans les régions de Matam, de Kolda, de Tambacounda et de Kédougou.

Au cours de sa présentation, le coordonnateur du projet, Monsieur Moussa Tall, a affirmé que durant les douze (12) mois que va durer le projet, le travail sera articulé autour de trois (3) composantes notamment une composante recherche, une composante formation et une composante veille et mobilisation.

Revenant sur le bien-fondé du projet en question, le Secrétaire Exécutif d’Enda tiers-monde, Monsieur Moussa Mbaye, a retenu trois éléments fondamentaux, à savoir : la participation politique des femmes et des jeunes et l’appropriation citoyenne des processus qui sont à la base de la gouvernance des institutions et de la démocratie. A en croire M. Mbaye, « le partenariat d’une part, et d’autre part le soutien et l’appropriation par les partis politiques, les décideurs et les forces vives, constituent des conditions incontournables pour un bon déroulement du projet ».

Monsieur Bastiaan Kluft, Directeur Associé d’Oxfam au Sénégal a souligné, pour sa part, l’importance que son organisation accorde à la politique d’équité de genre qui, selon lui, « commence même au sein de son équipe. Pour lui, le travail en Consortium est un moyen de créer une dynamique de groupe, et un travail collectif qui facilite la réussite de projets de ce genre ».

Avant de déclarer officiellement ouvert l’atelier, le représentant du Ministre de l’Intérieur, Monsieur Amadou Ly, a laissé entendre que l’objectif de l’atelier « est non seulement, de familiariser les participants avec le nouveau projet, mais également, d’informer et de sensibiliser le public sur la nécessité d’une meilleure représentativité des jeunes et des femmes dans les instances locales ». Et M. Ly de rajouter qu’il devra aussi faire connaitre aux participants les résultats de l’étude de référence sur la représentativité des jeunes et des femmes et ceux des enquêtes sur les comportements attitudes et pratiques des électeurs ».

A noter que la cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence des représentants de plusieurs partis politiques, des organisations de la société civiles, des partenaires technico-financiers, des représentants du corps diplomatiques, des parlementaires et de la presse.


Haut de page


DIAPOL

thématiques