Retour en page d'accueil
Plan du site
contactez-nous
Accueil

Contexte

Prospectives et dialogues politiques, quelle nécessité pour des changements véritables ?

La pauvreté ne se réduit pas à la seule dimension économique, mais inclut également les dimensions sociale, politique, technique, organisationnelle. En particulier, la pauvreté politique surdétermine les autres formes de pauvreté : autrement dit, l’exclusion des sphères de décision est non seulement un élément de décision qui explique l’état global de pauvreté d’une personne ou d’un groupe mais en plus cet état de fait renforce la prégnance des autres dimensions de la pauvreté et/ou empêche la réussite de solutions palliatives.

La capacité de chacun à comprendre et agir sur les règles du jeu de notre vie en commun est donc un des éléments essentiels d’une gouvernance éthique, qui s’applique sur toutes les dimensions et toutes les espaces de vie (famille, école, institutions, société). Dans ce contexte, les aspects politiques et sociaux apparaissent stratégiques dans toute action pour le développement, dont le but est au final de transformer socialement et politiquement une réalité qui produit l’exclusion. Ceci est possible à travers le développement de la compétence politique et de la capacité de concertation de chaque acteur, en vue de l’implication du plus grand nombre dans la définition, la mise en œuvre et le suivi des politiques publiques. Cela met au devant également la nécessité d’une appropriation du procès et des résultats de la recherche scientifique en même temps que la valorisation des autres formes de construction/utilisation des connaissances pour informer et orienter l’action/la régulation. Ces constats deviennent d’autant plus significatifs, au regard du panorama des tendances actuelles au sein du contexte socio-politique.

actualités

DIAPOL

thématiques